Florent Forestier

Bio

Florent est né quelque part à Grenoble à la fin de l’année 89. Il se serait pris d’affection pour la photographie dès son plus jeune âge. Il se rappelle, en effet qu’il voulait devenir photographe animalier. Le temps passant, il a fini par se convaincre que ce n’était pas un vrai métier et s’est tourné vers des études scientifiques où il a malencontreusement échoué.

Quelques centaines d’années plus tard”, il renoue finalement avec la photographie grâce à l’acquisition d’un petit appareil photo sans prétention et une envie grandissante de découvrir le monde – l’univers de la musique et de l’événementiel en l’occurrence. C’est d’ailleurs en fréquentant la salle de spectacle associative l’Ampérage que son “pied enfourne l’étrier”. Porté par plusieurs acteurs locaux, il commence discrètement son bout de chemin en autodidacte. Du rock au reggae, du rap au métal en passant par l’électro et le spectacle vivant, il réalise des projets, des rencontres et des découvertes qui petit-à-petit aiguisent son œil et nourrissent son envie de raconter des instants.

Aujourd’hui fort de ces expériences, Florent tente de vivre de cette passion pour l’image grâce à la photographie, la vidéo et le graphisme via des aventures variées qui contribuent à faire de lui aussi, désormais, un acteur de ce monde culturel.

Sa participation au projet Vénus est le fruit de toutes ces expériences et rencontres. Elle s’ancre entièrement dans ces perspectives : l’image au service des gens, d’une cause, d’un projet ou d’un instant.

Pour cette première édition, il a photographié 16 modèles Vénus et réalisé 32 photographies imprimées sur toiles canvas pour les œuvres des ateliers et des artistes.

 

www.florentforestier.com 

https://www.instagram.com/florentforestier/ 

https://www.facebook.com/florentforestierphotographie/?ref=br_rs