Un enfant de l’AIV

Bio

A4 (Un enfant de l’AIV), graphomane dysorthographique né la même année que l’autoroute, est un hétéronyme urbain, un de ceux qu’aurait pu avoir Fernando Pessoa.

Pochoiriste, sculpteur, musicien, danseur, jongleur … les arts de la rue sont pour Un enfant de l’AIV un espace de liberté éphémère. Ses œuvres sont volontaires, souvent anonymes en extérieur, refusant de coloniser l’espace public. Il se dit être un “semeur cueilleur urbain parcourant des heures les rues en quête de lieux, de supports, de matériaux … en vue de cuisiner des créations”.

Dans le cadre de sa première contribution au Projet Vénus, Un enfant de l’AIV a réalisé l’œuvre Sylvana, d’après une photographie du modèle du même nom prise par Anna Childeric.